Mots-clefs

, ,

Le dernier vide-grenier de Faith Bass Darling
de Lynda Rutledge

Faith Bass Darling est une vieille dame atteinte de la maladie d’Alzheimer… Elle sent que peu à peu la maladie est en train de la rattraper et un jour elle décide d’organiser un énorme vide-grenier et de mettre en vente devant chez elle tous les objets et antiquités accumulées par sa famille depuis plusieurs générations.
Les habitants de la petite ville n’en croient pas leurs yeux et viennent acheter pour quelques dollars des pièces qui valent des fortunes. Tout en vidant les pièces de sa maison, elle déroule le fil de ses souvenirs et de ses souffrances, la perte de son fils, celle de son mari…. Les anciennes blessures sont quant à elles bien présentes.

J’ai beaucoup aimé la manière dont est raconté la dérive de l’esprit qui habite le personnage principal. Elle perd pied et tout devient confus : passé, présent, enfance et vie d’adulte…

J’ai moins aimé les descriptions des meubles et objets, présentées un peu comme un catalogue de vente aux enchères. J’ai moins aimé également l’écriture à la troisième personne qui donne un récit détaché des évènements. Je suis restée de l’autre côté à regarder, moi aussi, les personnages comme la narratrice et je ne me suis pas attachée à l’histoire.
Ceci dit, c’est un bon bouquin quand même et pas désagréable à lire, même si pour moi la mayonnaise n’a pas vraiment pris.

Baby Love de Joyce Maynard

C’est le premier roman de l’auteur et franchement ce bouquin est envoutant…
Ce livre raconte la vie de plusieurs jeunes filles (presque encore des adolescentes) mais qui sont toutes mères ou en train de le devenir… Il y a les filles et leurs bébés, mais aussi les parents, les maris et la nouvelle voisine qui vit seule dans sa grande maison… Il y a encore une femme anti-avortement complètement illuminée, un tueur dans un hôpital psychiatrique et un couple de new yorkais qui vient s’installer pour l’été…
La ville est petite, tout le monde se connait … les tranches de vie de chaque personnage se succèdent très vite d’un paragraphe à un autre dans un rythme qui fait penser au zapping.

J’ai aimé et même adoré ce rythme et ces portraits… Certains sont absurdes, d’autres pathétiques, d’autres encore donnent la chair de poule…
Le genre de lecture qui continue de trotter dans la tête pendant quelques jours…

20140928-172509.jpg

Publicités