Mots-clefs

, , , , ,

Petit partage de mes trois dernières lectures… Pour commencer, un livre acheté totalement au hasard chez un bouquiniste… Il était mélangé avec toute une série de Joyce Carol Oates et je me suis mélangé les pinceaux. Bref, j’ai acheté un Joyce Maynard (je ne connaissais absolument pas) et j’ai adoré… Je crois que je vais regarder ses autres bouquins 😉

Les filles de l’ouragan, Joyce Maynard
Encore et toujours une histoire de famille. Ce sont celles que je préfère…
Le récit croisé de deux filles qui sont nées le même jour dans le même hôpital et dans des milieux totalement différents… Comment vont-elles grandir ? que vont-elles devenir ?
Les destins se croisent, les personnalités s’affirment et l’histoire s’écrit à deux voix. Un chapitre sur deux, l’histoire est vue du point de vue de Ruth, la fille des fermiers ou avec les yeux de Dana, celle de la famille bohème. Bien entendu, il y a des rebondissements et c’est franchement très agréable à lire…

Ensuite, des valeurs sûres pour moi, je suis une inconditionnelle de ces deux auteurs…

Image

En cas de forte chaleur, Maggie O’Farrell
Une histoire de famille avec ses secrets et ses non dits… j’adore !
Pourquoi le père de famille, un matin comme tous les autres a-t-il quitté la maison et n’a ensuite pas donné signe de vie ? Fugue? Accident ? C’est pour les membres de la famille totalement inexplicable. Les enfants rejoignent leur mère pour tenter de comprendre et l’aider.
Chaque personnage tient une place intéressante et on comprend au fur et à mesure leurs relations. Pourquoi Aoife, l’écorchée vive est partie vivre très loin dans la grande ville de New York, sa soeur, Monica, se débat dans une relation difficile avec les filles de son mari, Michael Françis quant à lui essaie tant bien que mal de sauver son mariage… Des gens ordinaires, qui prennent consistance à mesure que l’on avance dans le récit jusqu’au dénouement.

Les adieux pour débutants, Anne Tyler
Aaron est veuf depuis peu et il a beaucoup de mal à se « séparer » de sa femme. La tristesse l’accable et il déroule ses souvenirs et les bons moments passés auprès d’elle… Il déroule également son passé, et on découvre peu à peu quel homme il est et pourquoi il s’est construit de cette manière. Ses rapports avec ses parents, sa soeur, les femmes en général… Pourquoi est-il si grognon et pourquoi est-il en colère quand on lui manifeste de la sollicitude… L’ensemble est traité avec tendresse et humour. Dès le premier chapitre j’ai eu envie de suivre Aaron, avec sa façon un peu insolite de voir la vie et tout son entourage de gens ordinaires et attachants.
Comme presque tous les livres d’Anne Tyler, les personnages sont toujours un peu à la dérive et c’est ce que j’aime tant chez cette auteure. A chaque livre, on découvre un nouvel univers, ciselé, singulier et à chaque fois la magie opère !

Publicités