Mots-clefs

, , , , ,

Oh la la !
Lectures du moment ou plutôt de l’année dernière … Je me rends compte que mon dernier billet livres date du 28 septembre…
J’ai pourtant lu quelques bouquins et même un pavé qui m’a occupé un bon moment. J’ai aussi fait des tentatives sur lesquelles je ne vais pas m’appesantir … certains me sont tombé des mains !
J’ai pris l’habitude de faire des petits résumés car ma mémoire me joue trop souvent des tours… Je n’ai nullement la prétention de m’essayer à la critique littéraire, juste quelques notes que j’ai envie de partager sur le plaisir (ou pas) que que j’ai trouvé à la lecture de certains bouquins…

IMG_6095

Le club des incorrigibles optimistes
Jean-Michel Guenassia

C’est un très bon livre ! Bien écrit, un classique « à l’ancienne » qui me fait penser aux livres dont je me délectait à l’adolescence.
Une sorte de fresque sociologique traitée à la manière d’une autobiographie romancée et très documentée sur le Paris des années 60. Un peu de romance, un peu de saga familiale, un peu de politique et d’histoire (guerre d’Algérie, frémissement des changements dans la jeunesse et mai 68 …). En parallèle se tisse d’autres histoires, celle des réfugiés politiques du bloc de l’Est qui ont fui leur pays pour des raisons très variées…
Bref, c’est un sacré pavé d’environ 600 pages et c’est looooong ! On ne s’ennuie pas pourtant mais c’est quand même long… Je n’ai pas été sous le charme ni du style ni de l’histoire mais je l’ai quand même lu en entier car c’est bien fait. Même si je ne suis pas très enthousiaste je pense que c’est un livre qui peut vraiment plaire, question de genre ! Il a d’ailleurs reçu le prix Goncourt des lycéens…

L’homme de la montagne

Joyce Maynard

Une atmosphère étrange et pesante comme toujours dans les livre de Joyce Maynard. On ne sait jamais au fil des pages si on ne va pas basculer dans l’horreur (et souvent d’ailleurs on y bascule).
Pas franchement un polar mais l’histoire est quand même centrée autour d’une enquête policière, qui disparait souvent à l’arrière plan pour faire place à l’histoire de l’histoire en quelque sorte, celle des différents personnages. Un père, flic et séducteur qui s’use sur ces crimes à répétition ; ses filles, un duo qui fait bloc et qui vivent livrées à elles-mêmes au côté de leur mère totalement absente.
Il se dévore très vite, j’ai beaucoup aimé cette ambiance.  J’aime décidément beaucoup cet écrivain !

Un monde flamboyant
Siri Hustvedt

J’avais très envie de lire ce livre, j’ai adoré tous les livres de Siri Husdvet…
La 4e de couverture est très prometteuse et je l’ai donc commencé avec délectation.
En gros, c’est l’histoire d’une femme, peintre, artiste. Une grande intellectuelle, qui est marié à un riche marchand de tableaux. Elle est aussi la mère de deux enfants. Une mère aimante, une femme souvent trompée par un mari riche et à forte personnalité. Elle vit dans l’aisance voire le luxe… Elle découvre peu à peu dans son cheminement artistique que son travail est moins apprécié parce qu’elle est une femme et pause la question de la place des femmes dans le monde de l’art… Elle décide d’exposer des oeuvres avec des prêtes-noms masculins. Un premier très jeune, puis un deuxième. La relation est ambivalente entre cette femme et ces hommes et très complexe…
La narration aussi est complexe. C’est écrit à la manière d’un travail de recherche. Avec le point de vue de différents personnages (ses enfants, des amis, d’autres artistes, le narrateur…) c’est aussi mêlé d’articles et d’extraits des journaux intimes.
J’ai calé à 250 pages. Les références culturelles, artistiques, psychanalytiques, philosophiques sont légions. Très franchement je ne me suis pas sentie au niveau pour lire ce livre. C’est la première fois que cela m’arrive et ce n’est pas une sensation très agréable, mais il faut se rendre à l’évidence… Je n’ai pas pu continuer…

Cherchez la femme
Alice Ferney

Sur le papier, tout était réuni pour que j’apprécie ce livre. Une saga familiale qui court sur deux générations, des histoires de couples, d’hommes, de femmes, de parents… C’est quoi une rencontre ? Pourquoi à un moment donné deux personnes choisissent de faire un morceau de route ensemble et pourquoi aussi choisir d’arrêter ? L’histoire intime façonne chaque personnage et fait ce qu’ils sont, guident leurs choix…
Tout ceci est décrit dans ce livre et par le menu puisque c’est un pavé de plus de 600 pages. Pour autant, j’ai un peu « glissé » sur les personnages. Je n’ai pas réussi à m’y attacher, peut-être sont-ils un peu caricaturaux ? Bref, je suis venue à bout du livre (un peu laborieusement je l’avoue) avec un soupir de soulagement ! Chouette j’allais pouvoir passer à autre chose…

Publicités